Signature de l’AMEL, vers le 100 % fibre optique

Comprendre les différentes phases
du déploiement de la fibre optique

Le jeudi 6 février 2020, M. Jacques Lemare président d’Eure-et-Loir Numérique, a accueilli à Chartres M. Alain Weill, président directeur général d’Altice et M. Lionel Recorbet, PDG de SFR FttH pour la signature de la « Convention engageante et opposable de déploiement d’un réseau FttH AMEL en Eure-et-Loir », en présence de M. Claude Térouinard, président du Conseil départemental ainsi que de nombreux maires et représentants de communautés de communes.

Etaient également présents à cet événement Mme Françoise Ramond, sénatrice, et M. Cédric Bouet, sous-préfet de Nogent-le-Rotrou. Cette signature marque la dernière ligne droite dans la couverture en fibre optique à 100% du département.

L’événement s’est tenu au Molière, Place Jean Moulin à Chartres et a attiré également la presse locale.

Retour sur l’ensemble du projet et sur le processus ayant conduit à cette signature.

Périmètre du RIP Le déploiement de la fibre optique sur le département de l’Eure-et-Loir est fait sur plusieurs secteurs, selon des plannings différents et avec des intervenants différents.
En mai 2014, Eure-et-Loir Numérique signait une délégation de service public. SFR Collectivités devenait alors exploitant du réseau que nous construisons sur un secteur nommé RIP comme Réseau d’Initiative Publique et qui couvre environ 40% de la surface du département.

Ci-contre, la carte du département montre le territoire où le Réseau d’initiative publique déploie (a déployé et déploiera) la fibre optique à l’abonné, c’est-à-dire le FttH.

En dehors de ce secteur, en parallèle du déploiement de la fibre optique à l’abonné, nous avons opéré des montées en débit qui ont permis aux habitants concernés d’obtenir assez rapidement un meilleur débit, en attendant qu’une fibre optique personnelle ne vienne raccorder leur habitation. Les surfaces couvertes par les montées en débit, 117 opérations menées entre 2015 et 2019 (voir ici la page 12 de notre rapport d’activité 2018) ont largement amélioré les accès notamment dans le sud du département.

Ci-contre, la carte des montées en débit réalisées par Eure-et-Loir Numérique.

Dans le cadre du renouvellement de son SDTAN, Eure-et-Loir Numérique a mené jusqu’au bout sa logique de déploiement de la fibre optique sur tout le territoire en utilisant la procédure de l’AMEL pour confier la complétude à un opérateur privé.

SFR s’est engagé à faire les travaux en premier là où le besoin est le plus urgent.

Ci-contre, en rouge, la partie de territoire concernée par l’AMEL et qui sera donc déployée uniquement sur les fonds privés de SFR.

Enfin, pour assurer aux foyers ayant un débit très bas, un accès immédiat à du haut débit, le département a décidé de financer le programme du THD radio, qui apporte par voie hertzienne des débits entre 30 et 50 Mbit/s.

Comme on le voit, c’est l’alliance entre une volonté politique manifestée très tôt et une culture du partenariat entre institutions, collectivités locales et partenaires privés qui permet de voir, à l’horizon de fin 2022, un département entièrement couvert par le réseau de fibre optique.