La fibre optique présentée à l’Arrondi de Soulaires

Le cadre de la réunion publique de Soulaires était inhabituel, le 6 février : une école de cirque. Sous le chapiteau de l’Arrondi, Jacques Lemare a répondu aux questions des habitants sur la fibre optique. 

Quelque 224 locaux (des habitations et des entreprises) seront prochainement raccordés à la fibre optique par Eure-et-Loir Numérique. Les personnes présentes ont pu apprendre, lors de l’exposé de Jacques Lemare, que le développement de ces nouvelles infrastructures, aboutissant à leur raccordement au Très Haut Débit, est possible parce que la volonté politique de briser l’isolement des territoires les plus ruraux (voulue par Eure-et-Loir Numérique et soutenue par le département) a réuni du monde autour de la table des financeurs, lors du démarrage du projet.

Anne Bracco, conseillère départementale du canton d’Epernon et Estelle Cochard, conseillère régionale Eure-et-Loir, ont également honoré de leur présence cette réunion publique et dialogué avec les citoyens. 

Eure-et-Loir Numérique mobilise depuis 2013 et jusqu’en 2020 145M€ d’investissements publics, financés par le Conseil départemental à hauteur de 42 M€. Les EPCI du département apportent 29 M€, la Région Centre Val de Loire 29,6 M€. La contribution de l’Etat (via le plan France Très Haut Débit) est de 37,5 M€. L’Union européenne contribue elle aussi, à hauteur de 6,9 M€.

Ce rappel, présenté à tous les habitants lors des réunions publiques permet de mieux prendre la mesure de l’engagement et l’étendue des résultats. Grâce à Eure-et-Loir Numérique, ce sont 100 000 logements et entreprises qui ont été ou seront éligibles à la fibre optique, ce qui représente le déroulement de plus de 3 000 km de câbles de fibre optique. Un déploiement qui va permettre à 73% des foyers euréliens d’être équipés du FttH à horizon 2020 (y compris l’initiative privée).