Guainville dans la boucle de la fibre optique

La réunion publique du 4 décembre à Guainville a mobilisé près de cent personnes et les questions ont fusé, au sujet des conditions techniques d’installation, des cas particuliers et des dates d’éligibilité à la fibre optique.  

Dans la commune de Guainville, quelque 760 habitants, ce sont environ 370 logements et locaux professionnels qui auront accès à terme à la fibre optique. Le début de la commercialisation aura lieu en janvier 2019 et s’échelonnera tout au long de l’année.

La teneur des échanges très nourris entre Jacques Lemare, président d’Eure-et-Loir Numérique et les habitants de Guainville souligne une fois de plus la valeur de l’engagement ayant conduit à la création du réseau d’initiative publique (RIP) en 2012. Besoins en télétravail, questionnements sur l’accès à la santé, utilisation des deniers publics… Les habitants d’Eure-et-Loir hors grandes agglomérations ont un profond besoin de connexion rapide et de THD.

Jacques Lemare a rappelé que dix ans en arrière, « les opérateurs pensaient que ce serait en milieu urbain qu’on aurait besoin de fibre optique. Mais combien nous avions raison en voulant porter l’effort sur le milieu rural! Quand on voit aujourd’hui à quelle vitesse les prises que nous construisons sont commercialisées! »

Le questionnement des habitants porte souvent sur les travaux, ces tranchées qu’ils voient s’ouvrir dans leur commune, ou sur les poteaux, réutilisés ou au contraire nouvellement installés. Jacques Lemare a rappelé que sur les 145M€ de l’investissement total pour les travaux commencés en 2013 et qui seront terminés fin 2019, « 80% des coûts vont au génie civil. Et cet investissement très considérable est le plus gros investissement dans ce département depuis 50 ans ».