La fibre optique arrive à Faverolles, Senantes et Croisilles

Tournée de réunions publiques dans l’est du département de l’Eure-et-Loir : la fibre optique parvient à des milliers de foyers et d’entreprises. 

Mme Marie-Cécile Pouilly, maire de Faverolles, a ouvert la réunion publique consacrée à l’arrivée de la fibre optique dans sa commune devant quelque 130 personnes impatientes de voir arriver le temps des questions-réponses. En prenant la parole à la suite de l’élue, Jacques Lemare, président d’Eure-et-Loir Numérique a présenté la petite révolution structurelle qui est en train de se dérouler, discrètement, dans le département : « les grands opérateurs pensaient bien que la rentabilité ne serait pas au rendez-vous s’ils venaient installer la fibre ici, car bien sûr, cela coûte plus cher de poser une fibre à Faverolles que dans le centre de Paris. Mais aujourd’hui, on constate que les ruraux utilisent plus la fibre que les Parisiens! ».  Dans la commune de Faverolles, se sont à terme 470 locaux (logements et locaux professionnels) qui seront éligibles à la fibre optique.

La veille, le 12 février, Jacques Lemare s’est rendu dans la commune voisine, à Senantes. Jean-Noël Marie, conseiller départemental du canton d’Epernon ainsi que Jean-Paul Mallet (vice-président de la Communauté de communes des Portes Euréliennes d’Ile-de-France et maire de Nogent-le-Roi) étaient présents aux côtés du maire de Senantes, Patrick Leonardi pour répondre aux questions des habitants. A Senantes, à précisé Jacques Lemare, « en 2013-2014 nous étions venus booster le réseau cuivre avec la fibre. C’était une opération de Montée en débit indispensable, parce que ces habitants se trouvaient alors dans une zone blanche ! Mais maintenant, c’est la fibre optique jusque chez l’habitant qui est installée.» La soixantaine de personnes venues s’informer ont ainsi appris que les 290 locaux de leur commune seront bientôt éligibles. SFR les commercialisera en mars, et Orange, qui arrive peu à peu sur le réseau d’Eure-et-Loir Numérique, a annoncé un début de commercialisation en avril.

Le 20 février, François Taupin, maire de Croisilles, accueillait à son tour, dans la salle communale du village, Eure-et-Loir Numérique pour une séance d’information et de questions-réponses avec la soixantaine de personnes présentes. Environ 220 locaux (habitations et entreprises) seront bientôt éligibles à la fibre optique à Croisilles, densifiant encore le réseau de ce secteur du département. Estelle Cochard, conseillère régionale de la Région Centre-Val-de-Loire était également présente. Une façon de rappeler l’importance du soutien régional au programme d’Eure-et-Loir Numérique, à hauteur de plus de 20%.

« L’achèvement des déploiements FttH d’Eure-et-Loir Numérique début 2020 »

Ces trois  réunions publiques font partie d’une véritable tournée dans ce secteur du département, car tout le territoire autour de Nogent-le-Roi, de Croisilles et des Pinthières et plus au sud, jusqu’à Aunay-sous-Auneau et la Chapelle d’Aunainville voit s’ouvrir le réseau FttH, dès ce début 2019 et d’ici à la fin de l’année. Pour toute la communauté de communes des Portes euréliennes d’Ile de France, l’investissement total s’élève à 19.4 M€ dont 20% financés par cette EPCI, pour environ 23000 logements et entreprises. C’est début 2020 qu’Eure-et-Loir Numérique achèvera son programme actuel de déploiement de la fibre optique.

Jacques Lemare a également précisé ce qui adviendra des secteurs ne faisant pas partie du projet de déploiement actuel : « Avec tous ces investissements et cette volonté politique (145 M€ entre 2013 et 2020), on ne couvrira pas tout le territoire du département. Il manquera fin 2019 à équiper quelque 60000 logements avec des prises, qui ont fait l’objet d’une négociation dans le cadre d’un dispositif proposé par l’Etat. C’est SFR qui terminera le projet pour aboutir à un département 100% FttH à l’horizon fin 2021 : la fibre arrivera partout, jusque dans la moindre ferme. »

Voilà pourquoi, a encore précisé M. Lemare en substance, avec l’Oise ou la Loire, le département de l’Eure-et-Loir fait partie de ceux qui sont très en avance, au plan du déploiement du réseau de fibre optique.