Le 26 Mai 2016 a eu lieu la 2ème édition d’Eure&Link !

Le 26 mai, l’Eure-et-Loir a réuni près de 300 personnes – élus locaux, parlementaires et industriels – à Anet lors de la 2ème édition d’Eure&Link 

Le 26 mai, la 2ème édition d’Eure&Link a réuni à Anet l’ensemble des élus locaux du Département, et de plusieurs territoires alentours. Un an après le démarrage du déploiement de la fibre optique sur son territoire, l’Eure-et-Loir a fait la démonstration de son ambition numérique.

Infrastructures, éducation, agriculture, médiation numérique etc. le Département d’Eure-et-Loir, sous l’impulsion de son Président Albéric de Montgolfier, est déterminé à faire la course en tête parmi les territoires ruraux, se saisissant de l’opportunité digitale pour accélérer le développement local, une ambition qui porte désormais un nom « Eure-et-Loir 2020 ».

Le 26 mai 2016, près de 300 personnes se sont données rendez-vous au Dianetum d’Anet pour Eure&Link. Fait rare dans la plupart des autres territoires, quatre Parlementaires  se sont mobilisés : Laure de la Raudière, Albéric de Montgolfier, Philippe Vigier et Olivier Marleix. Une vingtaine d’exposants, dans tous les domaines d’application du numérique, étaient également présents : opérateurs, câbliers, sociétés de services numériques et du web, internet des objets… les élus euréliens ont pu découvrir l’innovation qui arrivera dès demain dans leurs villages.

4 domaines d’excellence

L’Eure-et-Loir est décidé à faire du Numérique la colonne vertébrale de son développement, dans une approche complète et stratégique. Sur le plan des infrastructures, le Syndicat Mixte Ouvert Eure-et-Loir Numérique présidé par Jacques Lemare met en œuvre (avec SFR Collectivités) un plan de déploiement du Très Haut Débit à marche forcée pour un territoire intégralement couvert (343 communes) dès 2020.

Parallèlement, un Espace Numérique de Travail expérimenté dans plusieurs écoles en 2015 sera dès la rentrée de septembre généralisé aux 350 écoles primaires du département. La solution Beneylu School retenue a fait l’unanimité et la démarche s’inscrit dans une convention de partenariat étroite avec la Direction Départementale des Services de l’Education Nationale dirigée par Joël Surig. C’est la première fois qu’un ENT du primaire est généralisé sur un territoire sur l’initiative conjointe des collectivités locales et de l’Éducation Nationale.

Un autre enjeu stratégique est la montée en compétences des habitants d’Eure-et-Loir. La médiation numérique est au cœur de la stratégie du Département. Sur l’Agglo du Pays Dreux, Gérard Hamel a décidé de mailler tout le territoire d’un réseau de lieux de médiation numérique, pour permettre de créer, échanger, chercher un emploi, se former… Dans le Perche et à Chartres, deux écoles de code ont déjà vu le jour et le premier FabLab du Département – Beta Machine – fédère déjà une communauté de plus de cents « hackers » (bricoleurs). La familiarité de tous avec le Numérique est le terreau le plus favorable à l’émergence de nouvelles activités économiques porteuses.

Enfin, l’agriculture, secteur économique-clé du territoire, est déjà en train de passer en mode 2.0. Le Campus des Champs du Possible, initié par le Pays Dunois présidé par Philippe Vigier, avec le Lycée Agricole Privé de Nermont, devient le laboratoire national de l’innovation agricole. Avec l’ouverture d’un BTS Systèmes Numériques à la rentrée 2016, le Lycée de Nermont forme des agriculteurs qui intègrent dès le départ les apports du digital pour améliorer l’irrigation, le pilotage des semences, la gestion des sols, les récoltes, l’élevage… Les drones et les capteurs envahissent les exploitations, les tracteurs sont guidés à la parcelle via le GPS… L’Eure-et-Loir est le premier territoire rural à être totalement connecté par le réseau LoRa, et est prête pour le développement de l’Internet des objets (IoT)… C’est une nouvelle agriculture durable et performante qui est en train de voir le jour à Châteaudun, à l’image de BiAgri, la startup créée par un jeune eurélien, sur le Campus départemental…

Bien sûr, de nombreux autres défis demeurent à relever, sur lesquels le Département d’Eure-et-Loir intervient : accès aux soins avec la télésanté, action sociale avec un nouveau campus sur l’organisation des services d’aide à la personne, filière cosmétique avec la Beauty French Tech de Chartres ou encore le développement d’application de « tourisme augmenté »…

Le 26 Mai 2016 a eu lieu la 2ème édition d’Eure&Link !
Laboratoire des « territoires numériques »

Laboratoire des « territoires numériques »


L’Eure-et Loir est bien déterminé à profiter du Numérique pour créer de la richesse, et qui sait « être un jour cotée en Bourse ! »


Xavier DALLOZ,
Prospectiviste

 

L’Eure-et-Loir comme pilote national ?

La Région Centre-Val de Loire soutient ces choix stratégiques et par la voix d’Harold Huwart, Vice-Président délégué au Développement économique, reconnaît l’avance prise par l’Eure-et-Loir sur le Numérique. Il signale que la Région soutient des projets digitaux, et contribue à la mise en place d’un Fonds d’Investissements de Proximité régional qui pourra investir dans des projets d’innovation en Région Centre. Parallèlement la Caisse des Dépôts, représentée localement par Pascal Hoffmann et nationalement par Gabrielle Gauthey, la Directrice de l’Investissement Local de la CDC, a réaffirmé ses encouragements à cette démarche d’ensemble, qui, dépassant le stade des expérimentations, est en train d’organiser une cohérence de l’innovation sur tout le territoire.

L'info en vidéo